Amelie Buch

Amélie Buch - Biographie

Une montagne de lumière...

Les Toiles d'Amélie

A huit ans, mon père m'offrait un coffret de crayons pastels et je découvrais "la couleur". Puis ce fut au tour d'un tableau accroché au mur de notre maison de Normandie de me passioner, un paysage griffoné aux pastels secs. Le Flou, le net, les jeux de couleurs, la texture : La Peinture.

Danseuse depuis ma petite enfance, je rattacherai plus tard cette 'necessité artistique' à cette filiation.

En 1999, je suis alors les cours du soir de dessin - modèles vivants - aux Beaux-Arts de Rouen, puis je m’inscris, l'année suivante, à la faculté d'Arts Plastique d'Aix-en-Provence. Mais le formatage de l'école ne me convient pas, je ne danse plus autant qu'avant... j'ai besoin d'expression.

Je décide donc de partir vivre dans les Haute-Alpes, à La Grave - La Meije, entre deux voyages à l'étranger. C'est ici que mon inspiration naît et grandit.

Ma peinture décrit des géométries, autant d'espaces qui évoquent les paysages de mes voyages. Pas d'académisme donc dans ce travail où la Liberté, le Défi aux règles et la Joie de Vivre sont les maîtres mots; un entrelacs de couleurs, de signes, de clins d'oeil à l'enfance où j'exprime toute mon énergie.

J'envisage la toile comme un espace d'expression, mais aussi d’évasion, comme une échappatoire. Chaque oeuvre représente un instant, la matérialisation d'un sentiment, d'un vécu, d'une sensation à un moment donné. La couleur et la texture de la peinture traduisent cet instant. Libérée de la figuration, je peux exprimer pleinement des émotions à travers des formes réduites. Je vais à l'essentiel et laisse les 'accidents' diriger les pinceaux en anticipant rarement la composition de mes toiles.

Liberté, couleurs et voyages... voilà ma peinture, me voilà.

 

Une artiste est avant tout une âme (Par Delphine)

J’ai découvert Amélie à 2000 m d’altitude. Découvert est bien le mot car il y a tellement de facettes chez elle qu’on ne la rencontre pas, on la découvre.

Elle a le tempérament d’une battante, elle fait partie de ces femmes qui ont l’esprit des pionnières, qui se guident elles-mêmes sans maître et sans règle. Ce qui explique qu’elle peut travailler dans le froid et la solitude tout l’hiver sans jamais cesser de sourire. Elle a surtout l’âme d’une poète, avide d’émotions et d’expression. Elle ressent, partage et exprime sa poésie en couleur. 

Amélie est comme un arc en ciel qui apparait pour illuminer un moment de grisaille. Ces couleurs que l’on retrouve dans ses toiles, c’est sa force et sa poésie. Et comme un arc en ciel, elle est partout, elle voyage sans frontière.

Elle n’est pas formatée, elle n’est pas moulée dans une époque ou une tendance. Elle est aussi naturelle dans son art que dans la vie.

Une vie qu’elle veut pleine de rencontres, de balades spirituelles, d’exploration du monde.

Je l’ai croisée et j’ai apprécié son sublime sourire qui laisse éclater son humanisme.

Je l’ai rencontrée et j’ai échangé avec la facilité que vous offrent les personnes qui aiment sans compter.

Je l’ai connue et je l’ai aimée parce que ce sourire et ces discussions échangées au coin d’un bar étaient vrais.

Et si je devais garder un seul qualificatif pour la décrire, ce serait celui-là: vraie. Elle est ce que qu’elle parait, ce qu’elle peint: la vie est pour elle une palette de couleurs qu’il faut sans cesse illuminer pour en garder toute l’intensité.

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg